L’auteur

On s’en va où au juste? Réflexion sur la vie, la raison, la foi et la spiritualité.

Dans le documentaire L’Heureux Naufrage, Eric Emmanuel Schmitt dit quelque chose qui raisonne en moi. Il dit :

J’ai mis du temps à découvrir que l’esprit humain, ça n’était pas que la raison. La raison rationalise avec des arguments qui sont partageables par tous ; mais ce que peut savoir la raison, ça n’est pas tout, la raison parfois est à court d’essence. Il y a plein de questions sur lesquelles la raison ne peut pas répondre, et le problème, c’est que ce sont souvent les questions les plus intéressantes.

Si on me demande si Dieu existe, je réponds « Je ne sais pas », mais j’ajoute « je crois que oui ». Un athée honnête à la même question répondra « je ne sais pas » mais « je crois que non ». Et puis troisième position, l’indifférent : « je ne sais pas et je m’en moque ». Mais qu’est-ce qu’on a de commun, le croyant, l’athée, l’indifférent ? On est tous frères en ignorance.

Je me décrirais comme étant une personne qui malgré tout continue d’espérer et de croire qu’il y a un Dieu qui désir restaurer toutes choses par l’entremise de Jésus et cela même si je n’en suis pas toujours certain. J’aime beaucoup les conversations et les échanges avec ceux qui doute et qui posent des questions puisque je suis moi-même l’une de ces personnes. D’ailleurs, je crois qu’un des grands obstacles à trouver notre voie est causé par la difficulté que nous avons à être confortable avec les cheminements de foi et de vie divergeant. Le nôtre, ainsi que celui de notre prochain.

Nous ne savons pas toujours où nous tourner avec nos questions et nos doutes. L’église peut être un endroit très intimidant et malheureusement même parfois dangereux pour quelqu’un qui a du mal à toute avaler, qui se pose des questions et qui trouve des réponses différentes de celles qui sont promu dans sa communauté. Alors que l’église affirme parfois bien des absolu et affiche beaucoup de certitudes, plusieurs d’entre nous qui en faisons partie ne sommes pas toujours si certains que cela.

Ce blog n’est pas anti églises. Il est plutôt ma façon de contribuer à ce que nous puissions avancer ensemble en aimant notre prochain et en embrassant nos différences. Que ce soit dans l’église ou ailleurs.

Normalement j’écris en anglais puisque c’est plus facile pour moi. Étant donné qu’il existe déjà beaucoup de blog et de ressources en anglais je vais m’essayer en français (parfois en anglais). J’espère que vous me pardonnerez la grammaire en cours de route.

Je suis marié a Amélie depuis 18 ans. Ensemble nous avons trois enfants maintenant dans l’adolescence. J’ai grandi dans le rouage de l’église évangélique et mon parcours de vie chrétienne remonte à mon jeune âge. Ce parcours m’a mené à choisir des études en théologie pastorale pour ensuite oeuvrer comme pasteur pendant une quinzaine d’années. J’ai été ouvrier à l’église baptiste évangélique de Gatineau (maintenant le Sentier), l’église baptiste évangélique du Bon Berger à Orléans, The Journey à Ottawa ainsi que l’Upper Room Presbyterian Church à Rockland. Aujourd’hui je travail comme gestionnaire d’opération dans un centre d’appel pour un PAE.